Pierre de Volcan

Publié le 2 Septembre 2015

- « A l'abordage ! »

Maël, dix ans de piraterie, se lance, sabre en avant à la conquête du vaisseau imaginaire de Gaétan, dix années de flibusterie. L'échange est bref : Les deux garçons roulent sur le chemin criant et riant tout à la fois. Le vent dans les branches des pins maritimes accompagne le jeux des garçons en faisant crisser les épines. Jeux de pirates, de flibustiers, de grands navigateurs, tous sur le même thème : la mer. Tour à tour commandant, matelot, soldat, simplement des marins.

Il n'existe pas d'autres univers que celui de la mer.

Comme leurs pères, et tous les hommes de la famille avant eux, ils prendront le bord, vogueront sur tous les océans, feront fi des risques et périls.

- « Hommes libres, toujours tu chériras la mer » clament-ils en cœurs en courant sur le sentiers des contrebandiers, ignorant tout de Baudelaire.

C'est de l'eau salé qui coule dans leurs veines !

En Chahutant, en se bousculant, en se jetant au sol, ils vont sur le chemin de la maison. Le soleil lorgne déjà l'horizon avec une furieuse envie de se coucher.

Sans comprendre comment, Maël est à terre, les deux mains agrippées à son tibia devenu douloureux. Un mauvais pas ? un caillou ? Quelque chose l'a fait trébucher. Gaétan regarde son ami, incrédule. Comment ? Un pirate comme Maël qui geint tel un mousse ?

- Ho ! La bleusaille, qu'est-ce t'as donc à crier de même ? s’époumone Gaétan, continuant le jeu, dans le doute.

- Me suis explosé le tibia ! Aide moi à me relever plutôt que de te moquer ! Je suis mis un caillou dans la jambe, ça fait pas de bien !

- Un caillou ? T'exagère pas un peu ? Y a que du sable ici.

- Puisque je te le dis. Tiens ! La voilà la saleresse !

Maël tient la fautive dans sa main et la montre à son compagnon de jeu : une petite pierre, pas plus grosse que pas grand-chose. Une moyenne petite pierre aux formes arrondies, avec des trous dedans. Une pierre qui vient pas d'ici, ça c'est sur !

- Une pierre volcanique, qu'est-ce qu'elle peut bien faire ici ? Demande Gaétan, incrédule.

- Me péter le tibia, voilà ce qu'elle fait ici ! Crache Maël. T'es sûr que c'est une pierre de volcan ? Y'en a pas par ici. Je me demande bien comment elle est arrivée jusqu'à ma jambe ?

- Hou là ! Toi, quand tu commences à te poser des questions, ça peut prendre des heures. Je me rentre, pas envie de me faire disputer encore une fois. Je ne sais pas si tu as vu la ligne d'horizon, je vais être mal ! Allez à demain ! Et puis, moi, je m'en moque de savoir d'où elle vient, ta pierre ! Crie-t-il en s'éloignant.

Maël, quant à lui, est intrigué. Il n'est pas possible qu'une pierre de volcan soit sur son chemin par hasard. Elle n'a pas pu faire des tas kilomètres comme ça. Maël fait jouer la pierre dans sa main et s’apprête à la mettre dans sa poche quand il entend :

- C'est ma pierre !

Maël tourne la tête à droite puis à gauche à la recherche du ou plutôt de la propriétaire de la voix.

- C'est ma pierre, et, je suis derrière toi !

Maël se retourne brusquement et, à la lueur du crépuscule, il aperçoit vaguement une petite silhouette qui fait un pas vers lui.

Elle a des yeux magnifique, la voix ; un sourire à vous faire perdre la parole.

- S'il te plaît, peux-tu me rendre ma pierre ?

Lui d'habitude si loquace, ne dit mot. Mécaniquement, il tend sa main vers la jeune fille qui se saisit de la pierre de volcan.

- Je m'appelle RUDY, et je suis en vacance pendant deux semaines encore. Si tu veux, on peut se retrouver ici, demain matin ? Comme ça je te raconterai l'histoire de la pierre. Bye ! 

La jeune personne n'attend pas la réponse du garçon. Déjà, elle court sur le chemin. 

Muet, Maël la regarde s'éloigner.

C'est sur, ses quinze prochaines matinées seront dorénavant occupées.

Pierre de Volcan

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Nouvelles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article