Noël Pauvre

Publié le 20 Décembre 2015

crédit photo : babelio.com

crédit photo : babelio.com

Errance dans des rues couleurs de bonheurs

Les guirlandes lumineuses pendent aux façades

Des couleurs de joies s'accrochent aux pleures

Des enfants gâtés par des parents maussades.

J'erre !

La ville s'est parée des ses habits de fêtes

Et jette aux passants pressés et marteaux

Des illusions d'allégresse prophètes

De ces nombreux moments familiaux.

Je tombe !

L'amour, l'amitié, le respect, le secours

Qu'est-ce pour toi, pauvre chien errant ?

Toi que l'on a abandonné un lendemain d'amour,

Sans plus de compassion, aberrant !

J'attends !

Il n'y a pas si longtemps encore ..

Non tais-toi ! Tu te fais du mal !

Mais j'avais une famille, décore !

Noël est là,et je n'y suis pas !

Il pleut, je remonte mon col, une brève tentative de bien être

J'avance dans ces rues, les pieds meurtries, mon cœur en berne

Noël qu'est-ce pour quelqu'un comme moi ? Fantôme sans être.

J'irais me blottir sous un porche, j'attendrais mon demain terne.

1984

Rédigé par Evglantine

Publié dans #poésies

Repost 0
Commenter cet article