Mon horizon

Publié le 5 Mars 2016

Mon horizon

Mes pensées et mes rêves n'ont d'horizon que toi. Longtemps, j'ai cru que jamais plus je ne revivrais ces moments tendres et délicieux que sont ces instants passés avec toi. Jusqu'alors, les années passaient sereines et tranquilles sans coeur à aimer, sans blessures à supporter. J'organisais mes journées de façon à ne pas sentir ma solitude, m'acharnant au travail, m'investissant dans les associations. Ma vie était ainsi réglé que je ne me posais pas plus de question que cela.

Parfois, le soir, je me sentais seule. Parfois, le soir, un besoin de partager avec l'autre mes petits faits de la journée se faisait sentir. Je m'empressais de chasser ce trouble d'un coup de téléphone, d'une émission, d'un livre. Bref, je me concentrais sur autre chose. Ou tout simplement parfois, je pleurais doucement dans mon lit.

Puis, toi !

J'ai passé des heures à t'écouter parler, charmée par tes paroles. Ta voix berçait mon sommeil. Des heures et des heures de bonheur, de rires, de joies.

Un soir, il devint évident que plus jamais je ne pourrais m'endormir sans t'avoir parler. Puis, sans prévenir les matins m'ont réclamés tes bras et ta chaleur.

Mes journées paraissent fades sans toi (je sais, cela fait clicher). En ton absence, mon sommeil est devenu agité. J'ai tellement cru ne plus jamais connaitre ce besoin d'être dans les bras d'un homme qui m'aime et que j'aime, que chaque seconde passée loin de toi me semble inutile. Bien sur, je me contrôle, je ne t'assaille pas de milliers de messages, je ne te téléphone pas vingt fois par jour.

Mais, maintenant, à cet instant, que ne donnerais-je pour être tout contre toi, calme et rassurée ? Je me laisserais gagner par la torpeur, m'oubliant dans le sommeil, confiante comme seuls savent l'être les jeunes enfants?

Mon amour, je t'aime.

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Saint-Valentin

Repost 0
Commenter cet article