Parcour du combattant d'un demandeur d'emplois!!!

Publié le 17 Février 2009

Heu ? J'ai cherché quelque chose de sypma à dire ...

Heu ? J'ai cherché quelque chose de sypma à dire ...

En l'occurrence d'une demandeuse d'emplois!

Il y a 6 mois à peu près, je déteste compter, je me suis retrouvée sans emplois.
Je vous ferais grâce des pérégrinations qui m'ont conduit à cette extrémité, c'est aujourd'hui un fait: je passe plus de temps chez moi qu'à l'extérieur.
Il serait agréable de prendre soin de moi si je ne me sentais pas aussi jeune, aussi en forme pour continuer à travailler.
J'ai juste oublié un détail que mon corps ne me signale pas forcément, j'ai passé le chiffre terrible, affreux, canonique de la quarantaine.
- Plus de quarante ans? Et vous osez prétendre être compétitive? 
- Oui, j'avais cette prétention. Je suis en pleine possession de mes moyens, mes enfants ne vont plus à la crèche, le trois quart du temps, ils n'ont même plus besoin de moi pour se faire à manger. Ils vont à l'école tout seuls et, bientôt, la plus agée de la fratrie quitte le nid pour l'université. Cela veut dire pour moi plus de temps, l'esprit plus libre pour me consacrer à mon travail et pas encore sur le tapis quant aux nouveautés. 
- Certes, mais vous devrez travailler avec des jeunes!
- Et cela dérange qui? Vous ou les jeunes? Il me semble assez logique qu'une responsable soit plus âgée que ses employées? Non? Ferais-je fausse route?
- C'était avant, maintenant, l'écart d'âge entre vous et eux est trop important pour que vous puissiez comprendre vos employés.
- Permettez- moi de vous demandez comment ferais-je avec mes propres adolescents si je n'étais pas apte à les écouter? 
- Ce n'est pas la même chose!
- Il est vrai qu'être à la tête d'une famille est bien différent que d'être à la tête d'un magasin, je n'ai pas de supérieur stupide et borné au dessus de moi. Je vous remercie d'avoir accepter de perdre du temps avec ma candidature. Au revoir Monsieur!

Mesdames les "recruteuses" je vous prie d'excuser mon silence sur vos capacités, je n'ai eu malheureusement à faire qu'à des recruteurs masculins, et j'avoue, sans honte et sans rougir, que je me serais bien amuser à  les démonter pièce par pièce tant leurs questions m'agaçaient. 

Mon ex-mari et moi avont tenté une petite expérience: comme nous avons les mêmes compétences et la même carrière, nous avons postulés aux mêmes postes et nous avons comparé les questions que nous soumettaient les recruteurs.
Je souligne que mon es-mari à retrouver un travail dans les 3 mois, il n'était pas trop vieux,lui!      
Comme par hasard, aucun des recruteurs n'a jamais demandé à mon ex-mari comment il ferait si un des enfants tombaient malade. Pourtant j'étais sur que nous en avions le même nombre et que nous nous en occupions tous les deux!
Aucun des recruteurs n'a fait allusion à son âge alors que moi!

Ce n'était pas forcément la première réflexion mais elle comptait dans le top 10 des questions les plus couramment posées avec : Comment ferez-vous avec vos enfants?
Je me doute que passé 45 ans l'homme doit se trouver confronter à cette ineptie qui veut qu'à cet âge nous sommes soudainement devenu très, mais très vieux!

J'ai longuement regardé mes vis à vis, il me semblait indécent que des personnes souvent plus âgé que moi me fasse des remarques de ce genre.
Mais dans tous les cas, hormis pour des postes nettement sous qualifié, je fus éconduite.
Je sais que bientôt je pourrais être embauchée sans soucis, mes mois sans activité permettront aux entreprises qui prendront le "risque" de recruter une "vieille" se verront obtenir des aides de l'état!!!

Pour l'heure, j'étais dans l'impasse:
- Je postulais par écrit et heureusement que je n'attendais pas de réponse, parce que ces dernières se font rares.
- Je me rendais aux rares rendez-vous que je décrochais et j'avais le droit aux sempiternelles mêmes réflexions.

De dépit et d'épuisement, je demandais à l'ANPE, pardon, le Pôle-emplois aujourd'hui, une formation pour intégrer un poste dans les bureau, peut-être ne serais-je pas trop âgée...
Et là... tout s'est compliqué!

Cela ne paraît pas croyable?
Attendez que je vous conte les démarches et autres tests psychologiques, rendez-vous chez les psychologues du travail (au demeurant très gentilles celles que j'ai rencontré!) que vous êtes obligé de suivre pour accéder à la possibilité d'intégrer une formation qui vous plaît et qui est susceptible de vous fournir un travail!!!

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Pensée du matin

Repost 0
Commenter cet article

Titanic=anne-s 14/07/2009 14:44

J'ai lu avec attention et stupeur ce parcours du combattant ! oh la la vieille à 40 ans ... je n'en crois pas mes yeux !!! De tout coeur j'espère que tu as trouvé !! Je viens de terminer ma carrière ... et crois moi j'usqu'au bout on ne demandait pas si j'étais vieille ou pas !!! contente d'avoir accomplie ma mission ! Bises à toi et tous mes encouragements dans cette société de m......

Evglantine 14/07/2009 19:04



Pas le moins du monde! Je me suis trouvée une formation à Paris, trois heures de chez moi quand tout va bien.
Je me la finance parce que ni le pôle emploi ni la région n'est capable de le faire!Trop qualifiée, un comble!
Alors je pars toute la semaine, laissant mes trois enfants avec leur père et je ne les vois plus que le week end. Il est des jours où je me demande si cela vaut vraiment tout ces
sacrifices....

Merci pour le com!



cline 15/05/2009 11:53

bienvenu dans les méandres de l'imcompétences et d'une société qui à force d'analyser les techniques de sa propre communication oublie ce qu'est la simple écoute et la logique première... si si
signée une demandeuse d'emploi embourbée dans sa demande de formation. Je suis dénomée aujourd'hui : "on ne peut rien pour vous"