Articles avec #billet du jour tag

Publié le 18 Juin 2017

"Ne me quitte pas" ?

Ce soir, j’écoute conjointement Jacques BREL chanter “Ne me quitte pas” et ma fille se disputer avec son copain.

Jacques, que j’aime tant, je suis pas d’accord avec toi.

 

Oui, parfois, on a vu deux fois des coeurs s’embraser, des anciens volcans faire rejaillir le feu. Oui parfois …

Souvent, j’ai vu des histoires qui détruisent, des soirées qui se terminent mal, des cris et des larmes.

Je ne sais pas s’il n’ai pas mieux de se quitter que de se faire souffrir ?

Je suis excessive, je le sais, et tout n’est pas aussi catégorique.

Une petite dispute ne met pas fin à une histoire d’amour, mais une petite dispute répétée jour après jour ?

Une jalousie peut être signe d’attachement, mais des crises de jalousie ?

Une insulte peut s’échapper(quoique ?) mais plusieurs ?

Ne serait-il pas plus opportun de quitter la personne qui vous insulte, vous critique, vous détruit ?

Jour après jour, j’écoute. J’écoute des personnes qui souffrent d’être en couple pour ne plus être seules. Des personnes qui croient aimer mais qui ne n’écoutent pas l’autre. Qui croient aimer mais ne se comprennent pas. Qui pense aimer mais ne savent pas se battre pour l’autre. Qui croient aimer pour ne pas être seul. Qui pense aimer !!!

Comment peut-on penser aimer ? Un sentiment et une réflexion ?

On reproche à l’autre nos propres défauts, nos faiblesses, nos désillusions, nos incapacités. Nous projetons chez l’autre une réalité qui n’existe pas. Nous l’idéalisons, l’inventons presque, jusqu’au jour où enfin, nous le découvrons. Tous les couples n’y résistent pas. Parfois, à la clarté du réel, ce que l’on prennait pour de l’amour s’estompe.

Nous étions amoureux d’un rêve que le quotidien à effacer. Amoureux d’un fantasme.
Les signaux sont là, mais on ne peut pas les entendre. Les prémices de la séparation s’insinuent en nous, mais nous les chassons d’un revert.  

“Ne me quitte pas “ ? Pourquoi ? Parfois, la seule manière de montrer à l’autre qu’on le respecte, qu’on l’estime est de le quitter. Parfois, la seule manière de se respecter, de s’estimer est de se séparer.

Rester pour rester ? Rester pour l’autre ? Mais pour soi ?

“Ne me quitte pas” est un cri désespéré qui chavire. Un cri qui nous pousse à revenir vers la personne qui nous fait tant souffrir. Nos sentiments s'entremêlent, il est si compliqué de savoir, d'admettre.

Jusqu’au jour où l'on comprend que la seule façon de vivre heureux est de quitter l’être que l’on aimait tant, que l’on chérissait à en mourir. Ses récriminations, ses plaintes sont devenues souffrance. Une blessure qui ne guérit pas. Une vie qui traumatise.

Toutes ces heures passées en explications stériles. Toutes ces journées avec cette angoisse au fond de nous. Tous ces moments gris de la vie.

On s'accroche, se raccroche. On s'écorche.

Le temps n'arrange pas, il dérange. Le temps ne cicatrise pas, il blesse un peu plus à chaque minute.

“Ne me quitte pas” ?

Se quitter est parfois le seul moyen de vivre sa vie.

Tout ne s'oublie pas.

Il faut se quitter pour être.

 

Mais, Dieu, que cela peut-être difficile !

 

La souffrance n'est pas une condition dans la vie.

 

Prenez soin de vous.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 10 Mai 2017

Ecrivez-moi mais ne me transférer pas de chaînes s'il vous plait !

Les chaines Facebook ou SMS,

Un souvenir : 

Il y a bien des années, dans ma cours d'école enclavée entre de hauts murs et des bâtiments, nous étions une petite bande de filles aimant la vie et les rires. Heureuses nous courrions partout, étions très intrépides mais aussi très réfléchies. Enfin, le pensions-nous. 

Nous aimions imaginer le futur comme nous aimions discourir des événements entendu à la télévision ou des discussions de nos parents. Nous avions la chance, toutes, d'avoir des parents impliqués dans la vie de notre petit village. Nous savions donc ce que c'était de prendre des responsabilités, de réfléchir à la conséquence de nos actes, de mesurer nos décisions. 

Il y avait cette chose étrange que nous faisions régulièrement: nous prenions nos décisions toutes ensembles après des longs palabres sous le chêne planté au milieu de la cours, ou sous le préau, ou adossées contre le mur du fond, bref dans un endroit tranquille. 

Un jour, nous nous sommes réunies après qu'une d'entre nous eu reçu, par la poste, une lettre. Il est vrai que nous en recevions peu et ce courrier représentait l'exceptionnel. C'est moins le fait de l'avoir reçu que son contenu qui nous avait fait nous interroger. Nous nous trouvions pour la première fois de notre vie, confrontées à une chaîne. De ces chaînes qui vous promettent la réussite, le bonheur et la richesse si vous prenez assez de temps et d'argent pour l'envoyer à votre tour à 20 autres personnes qui se chargeront de la faire suivre.  

Cette après-midi, à la récréation, notre conversation tourna autour de cette demande : devait-elle continuer la chaîne -avec toutes les difficultés que cela comportait à l'époque : obtenir des timbres des parents et ensuite les poster- ou tout simplement la jeter ? Difficile à 9 ans de prendre ce genre de décision. Bien entendu, il y eu des pour l'envoi et des contres. 

Nous avons fini cette journée de réflexion sans trouver de réponse. Le lendemain, soigneusement pliée dans une poche, la lettre était au centre de nos conversations. Chacune avait pris conseil auprès de ses parents (et oui, cela se faisait !) et toutes sommes revenues avec une réponse catégorique et plein de bon sens : jette-là ! 

Ce jour, à la dernière récréation, nous avons fait des confettis et oublié ce courrier.

Si quatre petites filles de 9 ans ont pu, un jour des années 70, prendre la décision de ne pas faire suivre une chaîne comment se fait-il qu'aujourd'hui en 2017, il y existe encore des personnes prêtent à croire que transférer des messages de paix et d'amour stéréotypés pourront changer quelques choses ? 

Si tu m'aimes : tu me le dis simplement

Si tu veux la paix sur moi : tu me le souhaites

Si tu me veux du mal : TU TE TAIS ! 

Une chaîne n'a jamais changé la face du monde.

Une chaîne me fait me sentir mal car elle me renvoie le message que mes ami(e)s ne sont pas capable de me dire simplement que je suis importante à leur yeux.

Je me fous de belles tournures de phrases, des emphases et autres styles (souvent d'ailleurs très médiocre), ce que je cherche ce sont des personnes sincères qui n'auront pas peur de me dire qu'elles aiment passer du temps avec moi et qui le feront. 

Si vous voulez changer le monde, inutile de l'écrire sur les réseaux sociaux : FAITES-LE !

Tout simplement.

Et pour les réseaux, ils vous permettent de prévenir vos ami(e)s que vous allez faire quelque chose et que leur présence vous serait agréable. 

Vous pouvez leur laisser un message sur Messenger ou autre mais vous pouvez aussi leur téléphoner. Il est vrai que cela vous expose à leur absence, mais il existe, depuis quelques années déjà, des répondeurs téléphoniques. Qu'il est doux d'entendre la voix d'une personne que l'on aime.  

Sur ce, bonne journée et :

ARRÊTEZ DE M'ENVOYER DES CHAÎNES ! Ou alors en or éventuellement en  argent.  

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 5 Mars 2017

Journée Internationale des DROITS de la femme, bordel !

Comme tous les ans, il va falloir se battre pour expliquer que le 8 mars n'est pas la journée de la Femme au même titre que ces journées internationales des chiens, des chats ou des fleurs. Cette journée existe parce qu'aujourd'hui encore, par tout dans le monde, les droits des femmes sont bafoués. Ok, les hommes aussi souffrent, voilà, c'est dit ! L'homme est un loup pour l'homme, il ne faut pas l'oublier et je ne l'oublie pas. Mais si les droits des hommes sont bafoués que dire des droits de la femme ?  

Déjà, ça, Etam, ce n'est pas la journée des droits de la Femme, ce n'est que du sexisme mercantile ordinaire . C'est réduire la femme à une acheteuse compulsive et écervelée. Les droits de la femme ne se résument pas à de la lingerie ! 

 

 

 

 

La Journée internationale des femmes est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde. C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. C'est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l'avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes. La Journée internationale des femmes est apparue dans le contexte des mouvements sociaux au tournant du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe. Source: http://www.un.org/fr/events/womensday/history.shtml

Pour tout ceux qui voudrait prendre le temps de comprendre ce qu'est cette journée. Pour comprendre toutes les luttes et les batailles qu'ont menées nos aînées. 

Thème 2017 : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d'ici à 2030 »

Comment accepter que la moitié de la population mondiale soit ainsi dévaloriser, humilier, infantiliser ? 

J'entends régulièrement : Vous avez de la chance en France, vous avez tous les droits ! 

Alors, comment dire ? NON ! Je ne suis pas d'accord avec cette phrase parce que :

- Nous n'avons pas le même salaire

- Nous n'avons pas les mêmes chances

- Nous devons toujours prouver plus pour gagner moins

- Nous postulant avec notre sexe et pas avec nos compétences

- Nous avons plus de difficultés à accéder à des postes importants

- Nous ne sommes pas reconnu sur des postes scientifiques

Alors pour ceux qui sont un peu chatouilleux : oui, il existe des femmes dans des professions dit d'Homme. Mais la vrai égalité sera quand on arrêtera de s'étonner qu'une femme ou un homme puisse occuper tel poste ou tel autre. Quand nous n'aurons plus à justifier notre choix de carrière. Oui, je peux être scientifique ou plâtrier-peintre, sage-femme ou Assistante maternelle que je sois homme ou femme. C'est aussi cela la journée des droits de la femme. C'est permettre à tous de faire en son âme et conscience son choix de vie. 

C'est aussi permettre aux hommes d'être des êtres humains. Je ne comprends pas comment les hommes peuvent, aujourd'hui encore est réduit à leur sexe. Ne sont-ils pas des hommes avec une intelligence, une éducation ? 

A croire que Non ! 

Les femmes se battent pour leur droit et les hommes ne sont que des animaux conduit par leur bestialité ? Attend ? Tu n'as pas l'impression que c'est très réducteur.

Permettre aux femmes d'accéder à la culture c'est aussi permettre à des hommes d'accéder à la culture. 

Donc, le 8 mars quand les femmes se battent pour leur droit, elles se battent aussi pour une vie meilleure pour tout les êtres humains.

Pensez-y le 8 Mars ! 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2016

Lois fondamentales au travail

Grand Weekend férié,

J'en profite pour écrire un petit billet sur le management en France (je ne me permets de parler que de ce que je connais). 

Il serait temps que nos managers comprennent que nous sommes en pleine révolution du monde du travail. Les jeunes qui arrivent sur le marché du travail n'ont pas l'espoir/l'envie de faire une carrière "à la Papa". Nous leur avons donné une image du monde du travail terriblement angoissante, dévalorisante, absurde. Nous leur avons expliqué qu'ils ne pourraient pas s'épanouir en travaillant puisque le travail n'est là que pour nous permettre de payer les factures et de "vivre" en dehors de son temps de travail. Quand on compte le temps passé à son poste, le reste à vivre n'a jamais aussi bien porté son nom. 

Il est temps de faire un virage à 90° ! 

Nous pouvons mettre en pratique des méthodes de managements qui permettent aux salariés de s'épanouir et d'avoir envie de se donner pour l'entreprise. Il est important de mettre en pratique les 5 besoins relationnel : Être valorisé, Être reconnu, Être entendu, Être motivé, Avoir un sentiment d'appartenance. 
Il y en a surement plus, mais ce que je veux faire savoir, c'est que les personnes aujourd'hui ont besoin d'être. Être plus qu'un simple outil dans le monde de l'entreprise. Plus on prendra en compte leurs besoins, plus ils seront prêt à donner à l'entreprise. Ce ne sont pas les syndicats d'aujourd'hui qui comprennent l'enjeu des nouvelles méthodes managériales, eux qui ne pensent que temps de travail et salaires. Si j'ai un bon salaire, des bons horaires mais que je souffre durant mes heures de travail, je ne serais pas optimum, loin de là ! Si j'ai un salaire correct, que mes horaires sont moyens mais que je me sens revalorisé, que je sens que j'existe dans le cadre de mon travail, j'attendrai moins les vacances à venir. Si j'ai des temps pour rire et pour exister, je serai plus efficient donc avec un meilleur rendement.

Bien sur, il existera des brebis galeuses mais en ne travaillant seulement par rapport aux quelques éléments qui ne vont pas bien par rapport à ceux qui travaillent correctement, nous mettons en danger notre économie et tout le système.

A méditer dans un monde où les gens se tournent de plus en plus faire le bien être. 

Bonne journée.

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2016

Un peu d'humour

No comment, Please !

J'ai simplement aimé ce dessin parce que j'aimerais que chacun respect l'autre.

Que j'aime beaucoup le Père Noël et que j'aime les décorations qui vont avec.

Aucunes connotations religieuses, idéologiques, juste envie de rire, d'aimer et de fêter Noël qui était et j'espère qui sera encore longtemps, une fête pour les enfants, sur le thème de l'amour entre nous.

Nos journaux nous ont bien expliqué depuis dès années combien notre famille était merdique et que se retrouver à Noël était un non-sens. Je ne suis pas d'accord avec ce concept.

Bien évidemment, tout n'est pas tout rose au sein de notre famille. Parfois, on aimerait avoir une famille "série américaine". Parfois elle est bancale, parfois elle nous soutient mais toujours, elle est notre identité. Aujourd'hui, de plus en plus souvent, je vois des articles, des personnes qui m'explique que ce que je prenais pour acquis doit disparaître parce que cela heurte Pierre, Paul, Jacques, Ahmed, Etc.
Pour moi (vous n'êtes pas obligés de partager cet avis), Noël est l'occasion de revoir des personnes que je ne vois pas souvent dans l'année du fait de l'éloignement géographique. C'est l'occasion de rire et d'être heureux. Je défendrai toujours le droit au bonheur, au rire, au bien être, et à être qui je suis. Je n'accepterai jamais que l'on m'interdise d'être heureuse !

Bref, ce dessin m'a fait sourire, j'espère qu'il en sera de même pour vous. L'humour est un signe de grande intelligence. Donc pas de commentaires désagréables : je me fous de la politique, de la religion, de vos sentences, de vos ordres, de vos directives ! Je rêve d'un monde qui accepterait les différences, qui ne connaîtrait pas la nécessité de se créer des ennemis afin de se revaloriser. D'un monde qui saurait qui il est et pourquoi nous devons prendre soin de notre terre et de nous même.

A la banque du temps ce matin, vous avez obtenu 86400 secondes à dépenser, vous ne pourrez pas les économiser, vous ne pourrez pas en donner à quelqu'un, et ce soir ce sera trop tard. Faites-en quelque chose de bien pour vous, pour les autres, pour la planète, peu importe, mais s'il vous plait, ne les dépenser pas en cris, en plaintes, en jugement, en dénigrements. Construisons une bonne ambiance dans nos vie.

Je vous souhaite de profiter de cette belle journée qui pointe son nez, de prendre le temps d'embrasser les personnes que vous aimez et de leur dire gentiment : "je t'aime". Excellente journée.

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2016

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 4 Octobre 2016

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 30 Septembre 2016

Pasteurdon.fr : partagez le plus possible.

Je n'ai pas l'habitude de partager des liens de Youtubers (hors semaine des Youtubers, biensur) mais cette vidéo, elle est plus qu'une vidéo de Youtubers.


OK, c'est "e-penser" et j'aime beaucoup cette vulgarisation de la science. D'accord, je suis aussi fan de Bruce, bon ça c'est dit pour ceux qui me connaissent.

C'est peut-être un peu compliqué à comprendre et cela peut aussi générer une réaction de fuite. Attrapage de souris, "cliquage" sur la croix rouge et disparition de la vidéo. Nous n'avons pas tous de solides connaissances en systèmes immunitaires, bactéries, neurones, etc. De plus, le langage des scientifiques interviewés dans la vidéo peut avoir un effet répulsif.

Et je dis "STOP" ! (ça veut dire quoi S.T.O.P. ? demande l'ignorant).

Je connais des personnes qui décrochent complêtement dès l'emploit de certains mots : neurones, sciences, technologies, bactéries, recherches, etc. J'admets que ce n'est pas toujours accessible aux béotiens.

Pour faire simple :

- L'institut Pasteur cherche des solutions à nos soucis de santé et en trouve ! (Oui, oui, même aujourd'hui ! Il ne s'est pas arrété à la découverte du vaccin contre la rage.)

- L'institut Pasteur est un institut de recherche INDEPENDANT et rien que pour cela déjà, il mérite notre attention.

- L'institut Pasteur a besoin de nous pour vivre justement parce qu'il est indépendant.

A défaut de pouvoir faire un don (je sais les temps sont difficiles pour beaucoup de monde), je dirais comme Bruce : partagez ! Partagez un maximum, dans le lot, je connais des coeurs généreux qui apporteront leur contribution à notre santé de demain.

Je mets le lien pour ceux qui seraient intéresser :

http://pasteurdon.pasteur.fr/

Et portez-vous bien !

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2016

Après-midi littéraireAprès-midi littéraire

J'adore écrire, lire, avoir des livres autour de moi.

Par contre, à un moment donné, il faut savoir reconnaître quand un livre n'a plus aucun intérêt pour soi.

Un peu de transformation, et il reprend vie. Quelques idées réalisées par mes petites mains. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Billet du jour

Repost 0