Articles avec #citation du jour tag

Publié le 9 Juin 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 9 Juin 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 8 Juin 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 7 Juin 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 6 Juin 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 5 Juin 2017

Je vous invite à une semaine joyeuse :)

Je veux de la joie. 

A force d'entendre les gens geindre sur tout et sur rien, de voir les échelles de valeurs se déformer chaque jour un peu plus (ou se trouve le curseur entre un incident et une catastrophe, le verbe est le même ?), j'ai envie de partager de la joie. 

Lecture après lecture, je m'aperçois que l' Être qui tend vers le tragique le fait depuis tellement d'année qu'il est devenu difficile de ne pas s'y prélasser. L'Être se complaît dans la facilité alors que la joie se cultive, a besoin d'être dorlotée, désirée, reconnue.

Pour facilité le chemin vers la joie, je me suis permise de choisir des citations de personnes ayant largement réfléchi sur le sujet. Ils nous ont laissé de beaux messages qu'il serait bien de garder en mémoire. 

La liste est non exhaustive, je vous invite à écrire vos propres citations et les partager avec vos proches. 

Je vous souhaite une bonne semaine, et garder la joie dans vos coeurs. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 22 Avril 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 18 Avril 2017

Quand on s'est habitué aux mensonges, la vérité a l'air suspecte.

Bernard WEBER

Tiré du magnifique livre : Demain les chats.

 

 

 

 

Je n'ai aucune participation dans l'achat de ce livre, mais je vous le conseille vivement. J'ai eu un peu de mal au début à me plonger dans l'histoire, c'est-à-dire les vingt premières pages, puis, j'ai eu le malheur de le finir en un après-midi. Maintenant, je tente vainement d'entrer en communication avec mes chats.

Poutchy semble plus réceptif, à moins qu'il ne soit simplement plus en demande de câlins que sa sœur, Décibèle, plus sauvage.

Il semblerait que Poutchy comprend mieux dès lors qu'on lui propose un peu de nourriture. Il gère déjà très bien son stress dans sa gamelle.

Ce n'est pas faute de le solliciter comme le prouve la photo ci-dessous. Je pense qu'il va falloir trouver un traducteur Français-chat français pour qu'il s'imprègne du livre. Il maitrise déjà quelques mots, enfin, il comprend seulement : Non, Dehors, Vient ici (une phrase courte). On peut dire que c'est peu, mais en fait, moi, je n'en comprends aucun. Du coup, il est évident que mon chat est plus doué pour les langues que moi. Là, je me sens toute petite !

Bref, si un jour, lui et moi arrivons à communiquer, via le rêve où tout autre technique, je vous tiendrai informé.

En vous présentant toutes mes excuses pour cette faute insolente qui s'est glissée sur ma carte et en vous souhaitant une excellente journée.

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 25 Février 2017

Semaine Albert JACQUARD

Le généticien et militant de gauche Albert Jacquard est décédé mercredi 11 septembre au soir à son domicile parisien à l'âge de 87 ans.

Ce polytechnicien, né le 23 décembre 1925, a été emporté par une forme de leucémie, a-t-il été précisé. Nombreux seront ceux à lui rendre un dernier hommage. Et pour cause, Albert Jacquard était bien plus qu'un simple chercheur. Président d'honneur de l'association Droit au logement (DAL), Albert Jacquard était aussi écrivain, philosophe, bref un homme engagé dans tous les sens du terme.

Dans son ouvrage Un monde sans prisons? sorti en 1993, il soutenait que l'on pourrait supprimer le passage derrière les barreaux, du moins pour l'immense majorité des détenus. Selon lui, seuls 5% des condamnés ont commis des crimes graves et méritent l'enfermement. Pour les 95% restants, il n'en voyait pas l'intérêt, puisque la prison est le lieu où "de petits délinquants deviennent de futurs grands délinquants".

Il était pessimiste quant au sort de l'humanité

"Notre monde court à la catastrophe", déclarait-il dans une interview pour Paris-Match en 2009. Et à l’écouter, on va droit dans le mur: "Les 6,7 milliards d’humains que nous sommes vont s’entre-déchirer pour mettre la main sur des ressources insuffisantes. A moins qu’ils ne s’exterminent à coups de bombes nucléaires!" Rien que ça. Et quand on faisait remarquer au philosophe que son discours tendait vers le catastrophisme, il répondait que c'était du "réalisme"...

Il était aussi écrivain

L'année dernière, il avait notamment publié Dans ma jeunesse, une autobiographie de cette période de la vie qui révèle alors un autre Albert Jacquard: celui qui se tenait soigneusement à l’écart du monde, de sa rumeur, de ses drames, et même de la Seconde Guerre mondiale. Une enfance qui faisait écho à sa façon de penser dans son costume de philosophe plus tard. "Celui que vous voyez, ce n'est pas moi. Albert Jacquard, vu de l'intérieur, il ne ressemble vraiment pas à ça", écrivait-il dans l'ouvrage.

Il était contre l'arme nucléaire

Avec le philosophe Stéphane HESSEL, il prônait le désarmement nucléaire total. Ils avaient notamment coécrit un livre sur la question, Exigez! Un désarmement nucléaire total.

Avant la présidentielle de 2012, il était décidé à l'étaler sur la place publique: "Je voterai pour Mélenchon". Albert Jacquard était "sensible à sa vigueur, à sa façon de (le) faire penser à Jaurès". "J’espère ne pas faire une sottise au premier tour en laissant Sarkozy trop devant", déclarait-il aussi à l'époque à Rue89.

Article de "L'Huffington Post" au jour de la mort d'Albert JACQUARD.





 

Voir les commentaires

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0

Publié le 24 Février 2017

Rédigé par Evglantine

Publié dans #Citation du jour

Repost 0